Retail Trends

Voici comment 5 e-commerçants ont pris un temps d’avance grâce à un pop-up store

Written by Tom Coleman

Le pop-up store est le meilleur moyen de combler le vide entre la boutique en ligne et la boutique tout court, qu’il s’agisse d’un lieu physique où organiser un événement créé pour faire le buzz, ou bien d’une vente de produits pour renforcer le lien avec ses clients.

Contrairement à un magasin permanent, le pop-up store génère une effervescence et un sentiment d’urgence chez les consommateurs. Par ailleurs, l’ouverture d’un pop-up store coûte 80% de moins que celle d’un point de vente traditionnel.

Peu importe son utilisation première, le pop-up est une excellente stratégie pour les e-commerçants : visibilité, buzz, expérience impossible à offrir dans un magasin permanent ou un e-shop. Tous ces facteurs vont dans un même sens : toucher une base de prospects bien plus large qu’il ne serait possible avec un site seul, et positionner la marque comme leader sur son marché.

Si vous êtes e-commerçant et ne savez pas vraiment comment tirer parti d’un événement ou magasin éphémère, lisez ce qui suit : certains y ont eu recours pour développer leur marque. En vous inspirant de ces pop-up stores pour ouvrir le vôtre, vous aussi aurez les cartes en mains pour distancer vos concurrents.

  1. AiNSEL

Pour AiNSEL, l’idée est claire : non, les femmes n’ont pas besoin d’une armada de produits cosmétiques. La marque souhaite que les femmes n’aient sur elles que les produits qu’elles utilisent vraiment, qu’elles gagnent de la place dans leur sac, tout cela avec une conscience écologique. La marque explique de 30% des décharges sont composées de déchets cosmétiques. Utiliser le moins de produits possibles est donc un choix pratique, mais aussi de responsabilité sociétale.

Pour se différencier des autres marques cosmétiques et aider à faire passer son message en faveur de la réduction des déchets, AiNSEL a lancé le Lip Lap dans son pop-up store londonien. Chaque cliente a été invitée à choisir la teinte de rouge à lèvres de son choix puis à en observer la fabrication en 15 minutes chrono : production à la demande (pas de gâchis) et personnalisée.

Ce pop-up store a aidé AiNSEL à se démarquer de ses concurrents à travers l’inédit et l’immersion, et à asseoir son identité. Offre intéressante pour les clientes que de pouvoir faire produire son rouge à lèvres à la demande, avec 20% de réduction sur les commandes de recharge, par une marque attentive à chaque détail. AiNSEL a également fait entrer ses clientes au cœur-même du processus en les faisant assister à la fabrication des rouges à lèvres et en les informant sur la pollution générée par l’industrie cosmétique. 

Cette approche aurait été impossible en ligne. Elle a permis de créer de l’engagement client et de clairement différencier la marque de ses concurrents.

Pop-up store Goop à in New York.

  1. Goop

On connaît mieux la marque lifestyle de Gwyneth Paltrow pour ses conseils hors des conventions que pour son e-shop. Des pop-up stores Goop ont été ouverts afin de donner plus de visibilité au second, de mettre en avant l’intérêt des valeurs et produits de la marque, plutôt que celui des gros titres qu’elle inspire.

Là où les sites lifestyle proposent de quoi créer sa liste d’envies pour les cadeaux de Noël, Goop a poussé l’idée jusqu’à proposer dans son pop-up store le contenu-même de la wishlist du site. À New York, les clients ont ainsi trouvé de très bons produits, mais aussi des services exclusifs, calligraphie ou personnalisation des paquets cadeaux par exemple. Les fans de la marque ont ainsi pu profiter du lieu pour à la fois acheter les cadeaux idéaux et les rendre uniques.

Pop-up store Goop à Dallas – Photo: STEPHEN KARLISCH – Goop

À Dallas, la boutique éphémère de la marque lui a permis de façonner un peu plus avant son image. Lignes épurées, décor minimaliste : l’intérieur se voulait à l’image des valeurs de simplicité et de bien-être de la marque. Sur place, un labo culinaire proposant des recettes tout droit sorties des ouvrages de Gwyneth Paltrow, et la star présente pour faire des dédicaces et rencontrer les clients. Goop s’est donc appuyé sur la renommée de sa fondatrice, mais a également su devenir un lieu physique sans ne rien sacrifier de son identité. 

Photo : Adore Me

  1. Adore Me

La marque de lingerie Adore Me s’est récemment confiée à Storefront sur la façon dont l’expérience des pop-up stores l’a convaincue d’ouvrir ses propres boutiques physiques. Le bénéfice d’un lieu où les clientes peuvent « toucher, enfiler, sentir sur leur peau les créations » avant d’acheter est inaccessible aux concurrents 100% online de la marque.

Adore Me a bien compris le fait que si le shopping sur Internet est hyper pratique, il n’offre aucun vécu à proprement parler. La marque a donc imaginé un shooting photo sur 9 heures et un mur à selfies pour ses clientes. Pour optimiser l’espace dans le pop-up store, aucun produit n’y était vendu. À la place, des bons de réduction à valoir en ligne.

Cet exemple illustre parfaitement la possibilité de nourrir la relation client et les ventes en ligne à travers une expérience vécue dans le monde physique. Adore Me a ainsi identifié les faiblesses de la vente en ligne et les a compensées par une aventure pop-up, s’affirmant en même temps dans un rôle d’e-commerçant innovant.

Photo : Boohoo.com

  1. Boohoo

Quand l’enseigne britannique Boohoo a eu envie de mieux connaître le marché outre-Atlantique, elle a pensé boutique éphémère. Non seulement pour s’y rendre plus visible, mais aussi pour s’en servir comme étude de marché. Il est clairement apparu que les US étaient saturés côté enseignes de mode. La stratégie de la marque a donc été d’ouvrir un pop-up store pour s’y faire une petite place.

Pour qu’on parle d’elle sur les réseaux sociaux et ailleurs, la marque a conçu un showroom où les clients ont pu essayer des styles, poster leurs photos sur les médias sociaux et les acheter. Boohoo a conservé trace des tenues essayées par chacun et, au dernier jour d’ouverture, proposé aux clients de tenter de les remporter en postant avec le hashtag #theboohoostore.

Idée ingénieuse pour assurer une certaine exposition sur les médias sociaux de leur pop-up store, cela a également été l’occasion de récolter des informations sur les tendances mode et les profils socio-démographiques des shoppeurs intéressés par Boohoo.

Pop-up store Brandless à Los Angeles – Photo : John Sciulli

  1. Brandless

Brandless s’est appuyé sur son récent pop-up store pour développer son activité, faire le test du magasin physique et rassembler une communauté. Plutôt que de vendre des produits dans la boutique, la marque a accroché à ses modèles d’exposition des QR codes qui, une fois scannés, ont conduit les clients sur l’e-shop pour un achat direct et une livraison à domicile.

Mais cette démarche s’est également voulu un moyen d’aller à la rencontre des gens en leur proposant autre chose. Durant les heures d’ouverture standards, l’espace éphémère était en entrée libre, mais à certains horaires, des événements diffusés en live étaient proposés en échange de 9 $, entièrement reversés à une association.

Ces pop-up stores ont permis à chacune de ces marques en ligne de se projeter un peu plus loin en affirmant leur ADN et en proposant une expérience et de l’engagement avant de penser ventes. Ces e-commerçants ont pu faire le test du magasin physique et de ses avantages : mettre en valeur certains produits, interagir avec les clients, organiser des événements… Elles ont toutes cependant veillé à renvoyer leurs clients vers leur boutique en ligne, comblant ainsi le vide entre leur présence physique et leur présence digitale.

Vous recherchez l’espace idéal pour concrétiser votre projet de boutique éphémère ? Faites votre choix parmi plus de 10 000 références disponibles dans les plus grandes villes du monde !

About the author

Tom Coleman

Storefront Contributor - Tom Coleman writes about the retail industry, specialising in the pop-up sector. Currently an undergraduate at the University of Exeter reading English and History, he splits his time between Hampshire and Cornwall, UK.