How-to

Qui recruter lorsqu’on ouvre un pop-up store ?

Vous avez trouvé l’emplacement parfait pour votre pop-up store : il vous faut maintenant monter une équipe pour le faire tourner, car être en sous-effectif peut directement affecter vos ventes ! Une étude récente de la MIT Sloan School of Management a d’ailleurs mis en avant qu’un ratio optimal nombre de vendeurs/nombre de clients peut générer jusqu’à 10% de ventes supplémentaires.

Vous avez déjà investi beaucoup de ressources dans votre projet, et embaucher peut vous paraître la dépense de trop. Mais ne pas le faire pourrait vous coûter encore plus cher.

« Les magasins ne doivent pas céder aux sirènes de la réduction des coûts à tout prix. Ne pas avoir assez de vendeurs peut impacter lourdement leur rentabilité », explique Rogelio Oliva, enseignant au MIY, pour MarketWatch. « Lorsque le nombre de vendeurs est insuffisant, les ventes n’atteignent pas leur potentiel optimal. »

Si la location éphémère de votre espace n’inclut pas la mise à disposition d’une équipe, comme c’est le cas pour certains espaces disponibles sur Storefront, voici les étapes à suivre pour recruter les personnes qui vous aideront à rentabiliser au maximum votre investissement.

1. Comment attirer les bons candidats ?

Le travail temporaire est en plein essor, les entreprises troquant les CDI contre des CDD à des fins d’agilité.

Dans l’un de ses récents podcasts éponymes, Chris Guillot de chez Merchant Method a détaillé les processus de recrutement à adopter pour attirer les profils pertinents et éviter à la source les mauvais castings. Première chose à garder en tête : c’est vous (en tant que recruteur) qui ébauchez dès la phase d’embauche la philosophie de la marque et son rapport à ses clients.

« Les candidats veulent la même chose que les clients : être sûrs du choix qu’ils font », assure Chris Guillot. « Vous devez savoir vendre le poste. »

L’enseigne de vêtement de sport et loisirs Outdoor Voices a publié une annonce de manière à séduire d’emblée les bons candidats :

« En tant que vendeur OV, vous serez en tête de file dans nos magasins pour façonner une communauté de fans d’Outdoor Voices à travers l’engagement, la découverte des produits et le service à la clientèle. Notre approche est détendue, tranquille, drôle et joyeuse. Vous devez être en mesure d’insuffler le même état d’esprit dans l’expérience utilisateur. »

En précisant clairement ses attentes, l’enseigne affiche ses valeurs. Charge au candidat de déterminer s’il est en capacité d’en porter le flambeau.

2. Comment recruter les meilleurs ?

Vous savez précisément le type de profils que vous recherchez. Pour une boutique éphémère, trois choix sont possibles : passer par un cabinet de recrutement ou un site d’emploi dans le commerce non traditionnel, ou le faire vous-même.

  • Un cabinet de recrutement

Emerging Blue, 24 Seven et Mustard Lane comptent parmi les nombreuses agences spécialisées dans le placement de candidats pour des missions de courte durée en magasin. Emerging Blue a travaillé à elle seule avec plus de 100 pop-up stores en 2017.

  • Une plateforme d’emploi des métiers de la vente

De nouvelles plateformes comme AllWork proposent des logiciels de gestion des recrutements dont vous pouvez vous servir pour sourcer les meilleurs profils dans une approche innovante.

« Nous ne sommes pas un cabinet de recrutement classique », annonce Glenn Laumeister, à la tête de l’entreprise. « Nous nous appuyons sur la technologie, et non sur des personnes. »

La plateforme s’adresse aux professionnels du commerce, avec un fichier de plus de 25 000 professionnels de la vente et un logiciel qui permet d’embaucher les bonnes personnes et de gagner en efficacité. La paie et les emplois du temps se font au sein d’AllWork, il est aisé de connaître le parcours précédent de chacun puisque toutes les données sont enregistrées en un seul et même endroit.

« Pour un pop-up store, on a besoin de vendeurs super impliqués, qui représentent la marque et valorisent son produit-phare. », poursuit Glenn Laumeister. « Les meilleurs candidats veulent travailler pour quelqu’un en qui ils croient. »

  • Recruter vous-même

Une fois que vous avez rédigé votre offre d’emploi, il vous incombe de la diffuser là où les bons profils la verront, à savoir :

  1. Votre site web
  2. Des sites tels que Indeed ou ZipRecruiter
  3. Au sein de votre réseau : il se peut que vos réseaux sociaux comptent des aficionados de votre marque prêts à rejoindre votre équipe. Glossier et Everlane publient leurs offres sur Instagram de façon organique pour que leurs vendeurs soient avant tout des fans de leur marque.
  4. Vous n’avez pas (encore) d’influenceurs à votre actif ? Regardez du côté des communauté de fans proches de votre marque ou ADN sur Facebook et d’autres plateformes.
  5. Si vous avez déjà un magasin, placardez votre annonce, et imprimez l’info sur vos tickets physiques et digitaux.

3. Comment passer les candidatures au crible ?

Vous devez savoir ce qui fait un bon vendeur en contrat de travail temporaire.

« Trouver des experts de la marque est primordial », selon Scott Gibree de chez Emerging Blue. « Cela fonctionne bien quand la rencontre se fait, avec des personnes connaissant et aimant la marque. »

« Pour une boutique éphémère, vous devez embaucher 40 à 50% de vendeurs en plus. », conseille Scott Gibree. « Comme on est sur du temporaire, il y aura donc des périodes de creux. Former plus de monde dès le début vous évite de devoir en former plus après. On se protège aussi ainsi de la baisse du chiffre d’affaires due à une certaine démobilisation naturelle. »

4. Intégrer de nouveaux employés : bien former pour fidéliser

Commencez votre phase de formation en validant bien votre guide à destination des vendeurs. Tout ce qui concerne vos attentes envers les salariés temporaires doit être précisé noir sur blanc. Vous n’avez pas encore de guide d’accueil ? En rédiger un permet de protéger votre équipe comme votre entreprise. Vous pouvez vous tourner vers un avocat, ou le faire vous-mêmes en suivant les indications de Square.

« La formation est une nécessité, pour présenter la marque et donner à vos employés le plus d’informations possible. », prévient Scott Gibree. « Le mieux reste encore qu’ils interagissent avec le produit et écoutent ceux et celles qui représentent l’héritage de la marque. Objectif : qu’ils puissent partager et transmettre sa philosophie. »

Gardez toujours l’un de vos vendeurs les plus chevronnés avec l’équipe, idéalement en continu, sinon au minimum durant les pics de fréquentation. Scott Gibree est du même avis : il est indispensable d’avoir au moins un expert en permanence sur les lieux.

Une fois votre aventure achevée, préparez le terrain pour la prochaine fois. Revenez sur le parcours de chacun dans une analyse a posteriori. Voici quelques questions à (vous) poser :

  • Qui a le mieux performé, et pourquoi ?
  • Quelles qualités rechercherez-vous en priorité chez les candidats ?
  • Quelles ont été les méthodes de recrutement les plus efficaces ? Lesquelles ont plus représenté une perte de temps ?
  • Quel a été votre budget de recrutement et formation ? Comment le réduire ou faire des choix plus stratégiques ?

Après avoir investi tant de temps dans votre pop-up store et votre équipe pour le faire vivre, prenez le temps d’évaluer les résultats pour mieux encore réussir vos prochains projets.

Vous avez un projet de pop-up store ? Trouvez l’espace idéal parmi plus de 10 000 références partout dans le monde