Inspiration Retail Trends

Pokémon Go, source d’inspiration dans l’environnement Pop-Up Stores

Le succès retentissant de Pokemon Go impacte directement sur l’univers Pop-Up Stores grâce à l’engagement client et annonce le futur rôle majeur de la réalité augmentée sur les marchés de l’immobilier et de la vente.

Nous pensons que les réalités virtuelle et augmentée sont d’importants vecteurs de transformation quant à notre future manière d’interagir avec le vaste horizon industriel et voire même pour le consommateur en tant que tel.” – Heather Bellini, Goldman Sachs Research

A-woman-points-her-smartphone-at-the-Brandenburg-Gate-as-she-plays-the-Pokemon-Go-mobile-game-in-Berlin-on-July-13-2016.-AFP-dpa-Sophia-Kembowski

Appréhender la vente c’est sans cesse réfléchir au rapport de séduction que l’on doit entretenir avec le consommateur et forts de leur réussite, les Pop-Up Stores sont incontestablement devenus les Wonderkinder de l’industrie. Grâce à une interaction forte entre la marque et ses clients, leurs bénéfices sont conséquents et la publicité autour du produit s’opère sans les risques inhérents d’un magasin classique. Alors quoi de plus naturel à l’ère du Pokémon Go que des Pop-Up Stores habillés de la Jeune Fille d’Or, l’une des héroïnes du jeu, pour attirer l’attention d’un public jeune et tendance !

Depuis quelques temps, on ne peut pas marcher dans la rue sans voir des groupes de jeunes ou d’adultes, les yeux rivés sur leur téléphone, partant à la chasse aux Pokémons. Presse et autres médias en font les gros titres à l’instar de ce champion olympique japonais qui a dépenser 5000 dollars pour jouer ! En parcourant la toile et les réseaux sociaux on trouve des photos aussi insolites que décalées comme une chasse lors d’un enterrement, une fille nue qui attend son petit ami ou cet incroyable cliché d’une femme sur le point d’accoucher alors que son mari s’est mis en quête d’attraper le Pokémon niché sous le lit de sa compagne. Relayée dans le monde entier l’application n’est qu’au début de sa prospérité. Source innovante d’inspiration il est certain que les marques vont user de la réalité augmentée pour fidéliser leur clientèle ou faire connaître leur produit. Les premiers chiffres ne se sont pas faits attendre puisque la fréquentation des magasins à diminuer de 3,3% durant le mois de juin alors qu‘Amazon Premium a marqué un record historique de ses ventes au cours du mois de juillet.

 

Selon nous, les nouveaux jeux gratuits (réalité augmentée), ont de réelles répercutions sur la vente car on note une baisse du trafic en boutique tandis qu’émergent une envie plus forte de nouvelles expériences dans le domaine de la santé et du bien-être”. – Oliver Chen, Cowen & Co.

90ff7558c2241d38b8297a1d5fd13419

La réalité augmentée (RA), cette nouvelle technologie qui intègre les informations numériques avec l’environnement réel de l’utilisateur, s’est faite connaître du grand public ce mois-ci avec la sortie du jeu Pokémon Go. Plateformes informatiques de demain, les réalités virtuelles et augmentées sont en passe d’ouvrir la voie à un nouveau mode de communication entre les marques et les acheteurs. Le secteur de l’immobilier sera l’un des premiers a mettre ces nouveaux outils à profit puisqu’il sera bientôt possible au nouvel acquéreur de visionner un bien en mêlant réalité, avancées graphiques et technologiques. Quant au panorama de la vente, on note déjà une étonnante augmentation de piétons dans les rues, car de nombreux Pokémons s’y cachent ! Du reste, il n’est pas rare d’observer de nombreuses enseignes se mettant au goût de jour pour chasser à leur tour une nouvelle clientèle tant en ligne qu’en magasin et permettre ainsi aux clients d’être pleinement informés sur les produits qu’ils achètent. Une étude récente menée par Accenture a montré que 78 % de clients sont déjà considérés comme “webrooming”, c’est à dire qu’ils font un premier repérage sur la toile puis achètent dans un magasin. Par ailleurs, on observe aussi une nouvelle tendance qui marie achats en lignes, RA et Pop-Up Stores.

Attrapez-les tous: soyez dans l’air du temps

L’engouement pour Pokémon Go est tel que la société Nintendo, ayant développé le jeu en collaboration avec  les entreprises Pokémon et Niantic a doublé de valeur. En effet, depuis sa sortie, le 6 juillet, 20 milliards de dollars s’ajoutent  à la capitalisation boursière pour la société en moins d’un mois et cette application a pris la tête du peloton dans la course au succès avec d’autres jeux disponibles sur téléphone mobile en terme d’utilisateurs actifs, fidélisation des joueurs et bénéfices. Et si la nouvelle devise d’un Pop-Up Store était, du reste, d’attraper tous les consommateurs ? Lorsque l’on observe les tenants et aboutissants d’un telle réussite, Pokémon Go est une intarissable source d’inspiration pour comprendre comment générer une telle frénésie et cet enthousiasme mondial si caractéristique d’un concept novateur, séduisant et addictif !

Nostalgie. En revisitant la version originale qui était populaire à la fin des années 1990 et au début des années 2000 et en touchant les Génération Y et même Z ! La technologie RA est un langage que cette dernière peut apprivoiser facilement puisqu’elle grandit aux côtés de tablettes, portables et autres déclinaisons digitales. La grande force de Pokémon Go est de plaire à toutes ces générations confondues permettant même de jouer en famille. Partage, convivialité autour d’un centre d’intérêt commun.

Un bon timing. Lancer l’application au mois de juillet était une excellente idée marketing car il fait beau, chaud, les piétons affluent et les enfants sont en vacances. Et pour les frileux des salles de sport mais qui veulent se refaire une beauté estivale, Pokémon Go permet de faire de l’exercice en douceur et de manière ludique. Certains joueurs lui donne même le Graal d’une application socialement responsable car elle fait du bien. Dérivé (spin-off) du jeu traditionnel qui historiquement n’appelait pas de mouvement celui-ci devient nomade.
20160712_Pokemon_Go-600x428
L’engagement des consommateurs. Nombreuses sont les marques et agences qui expérimentent avec Pokémon Go le formidable support marketing qu’il représente quant à la fréquentation des magasins à l’instar de ce détaillant de meubles français qui a fait bénéficier ses clients de quelques ristournes si ils capturaient un Pokémon dans son enseigne. On pourrait en conclure que les campagnes médiatiques à portée sociale sont mieux accueillies par les consommateurs que le marketing direct et par exemple, les étapes du jeu comme les “Gyms” ou “Stops” densifient considérablement le trafic. Et même la police s’y est mise !

Engagement inespéré. Car du fait d’un jeu en RA, qui demande à se mouvoir dans l’espace, les joueurs se rendent dans des endroits jusqu’alors inconnus et sont amenés à découvrir de nouveaux magasins. De nouvelles relations se créent entre piétons et endroits et nous ne sommes pas à l’abri de certains débordements comme ces joueurs qui tentent de franchir des frontières interdites pour chasser des Pokémons.

Une technologie incroyable. Il s’agit peut-être là du plus important car le jeu utilise une technologie de pointe qui associe réalité augmentée et géolocalisation. En somme, une expérience numérique unique.

La mise en place de cette expérience globale annonce certainement une nouvelle approche marketing dans les futurs Pop-Up Stores, lancements de produits ou événements éphémères.

pokemon-go-could-have-some-serious-retail-power_1468530022

Le grand changement pour l’immobilier

D’après les recherches menées par Goldman Sachs les réalités virtuelle et augmentée vont devenir un marché de 80 milliards de dollars avant 2025 (selon leurs évaluations) – à peu de choses près, l’envergure d’une société comme Microsoft. Parce que la réalité augmentée est plus simple d’accès que l’actuelle réalité virtuelle pour un utilisateur qui n’est pas forcément geek, ce processus qui combine les deux avec puissance parle à tous. Cette “réalité mixte” se voit dans certains produits comme Microsoft HoloLens qui reflète cette transformation opérée par cette nouvelle technologie, porte ouverte à son utilisation future. Et les investisseurs ne s’y trompent pas puisqu’ils doublent la mise sur cette nouvelle tendance. Pas étonnant qu’une startup comme Magic Leap travaille secrètement sur une technologie qui fera le pont de manière totalement invisible entre la réalité et le virtuel. Cette même startup, dans sa course aux financements (Série C)  vient de bénéficier d’un apport historique de 793.5 million de dollars. Bien que les jeux vidéos contribuent de manière significative à l’évolution de cette nouvelle industrie, d’autres secteurs comme la santé ou l’immobilier se voient aussi très intéressés par cet outil.

D’une résidence à un local commercial, les clients veulent connaître leur bien avant de l’acquérir ou le louer. Pour autant, dans bien des cas, c’est un long chemin de traverse qui s’avère parfois difficile et coûteux car une propriété est parfois en construction avant d’être finie et trouver le bien de ses rêves demande du temps et de l’énergie pour dénicher la perle rare. Une première solution ingénieuse est proposée par Context VR, startup basée à Seattle. Son concept ? Utiliser la réalité augmentée pour permettre aux futurs acheteurs une visite virtuelle et à distance. Munis de leurs écouteurs Google Cardboard ils peuvent visiter une maison sans quitter leur bureau. Gain de temps et d’argent pour les agents immobiliers et les acheteurs.

Cette belle avancée permet de transcender une brochure qui était alors plate et sans relief en y ajoutant de la 3D. Les agents immobiliers peuvent créer des Pop-Up Books virtuels ce qui apporte une vraie sensation de visite comme si on y était. L’acquéreur peut, de fait, aisément se projeter dans sa potentielle prochaine habitation. Puis en un click, il contacte directement l’agent. Certaines études ont démontré qu’un client ayant d’abord fait connaissance avec un bien par le biais de la réalité augmentée a plus de chance de lui manifester de l’intérêt qu’un autre client.

Il existe une multitude d’autres utilisations de la réalité augmentée qui notamment va avoir d’intéressantes répercutions sur l’industrie du court-terme et c’est ce qui retient particulièrement notre attention chez Storefront. Pokémon Go est le digne ambassadeur du potentiel foisonnant de la réalité augmentée sur le marketing dans le secteur de la vente en étant à l’origine d’un passage constant de piétons dans les rues. Le message de cet été est clair: les consommateurs sont prêts à intégrer la réalité augmentée à leur quotidien et la technologie n’aura de cesse de s’adapter aux besoins des entreprises et particulièrement dans l’immobilier, la vente, ces deux secteurs qui trouve à la croisée des chemins le Pop-Up Store. Les Pop-Up Stores vont se développer et susciter de l’excitation car ce sont les passerelles concrètes entre le Ecommerce, les magasins, les applications diverses et des consommateurs de plus en plus actifs. Et si ils doivent étrenner de nouvelles technologies, ils vont toutes les attraper !

Dozens of people dressed up as Pikachu, the famous character of Nintendo's videogame software Pokemon, dance with fans as the final of a nine-day "Pikachu Outbreak" event takes place to attract summer vacationers in Yokohama, in suburban Tokyo, on August 16, 2015. AFP PHOTO / Toru YAMANAKA (Photo credit should read TORU YAMANAKA/AFP/Getty Images)

Photo: TORU YAMANAKA/AFP/Getty Images